Derniers sujets
Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier

Sondage

Qui êtes-vous ?

 
 
 
 
 
 

Voir les résultats


L’école Samuel-De Champlain a trouvé la recette du succès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’école Samuel-De Champlain a trouvé la recette du succès

Message par Admin le Mar 9 Fév - 10:58



[size=17]DAPHNÉE DION-VIENS

Samedi, 6 février 2016 22:31MISE à JOUR Samedi, 6 février 2016 22:31
[/size]


L’école secondaire Samuel-De Champlain, à Québec, a réussi un véritable tour de force. En quatre ans, le taux de réussite des élèves de cinquième secondaire à l’examen de français est passé de 79 % à 92 %.
«C’est le résultat de tout un travail d’équipe», lance Carl Ouellet, le directeur de cette école de Beauport où aucun élève n’est sélectionné.
Pour permettre aux élèves de mieux réussir en français, les enseignants ont d’abord misé sur le dépistage, dès la première secondaire. Une évaluation serrée en début d’année permet d’évaluer des élèves en lecture et en écriture, grâce à un code de couleurs: rouge, jaune ou vert.
Par la suite, les enseignants ajustent leur programme selon le niveau des élèves. «On enseigne ce que les élèves ne maîtrisent pas. On ne se dit pas: “Ils devraient l’avoir vu au primaire”», explique M. Ouellet.
[size=29]«Le truc, c’est d’aller au rythme de l’élève. Ça m’arrive de ne pas voir tout le programme. Mais ce que j’enseigne, je m’assure que c’est acquis.» — Claude Drolet, enseignante


«Le truc, c’est d’aller au rythme de l’élève, ajoute l’enseignante Claude Drolet. Ça m’arrive de ne pas voir tout le programme. Mais ce que j’enseigne, je m’assure que c’est acquis. Si la fondation de ta maison n’est pas solide, le toit va s’effondrer», illustre cette enseignante passionnée.
Rencontres multipliées
Pour assurer un suivi entre chaque niveau, plusieurs rencontres ont lieu entre tous les enseignants de français, afin d’assurer une meilleure cohésion. En classe, ils utilisent les méthodes qui fonctionnent le mieux, selon la recherche en éducation.
Depuis déjà quelques années, l’école s’est aussi dotée d’une grammaire maison — Le Petit Samuel —, qui permet à tous les élèves et les enseignants de partager un langage commun.
Orthopédagogue
Les élèves qui ont le plus de difficulté sont suivis par une orthopédagogue, une denrée rare dans une école secondaire, qui peut les rencontrer jusqu’à quatre fois par semaine.
En cinquième secondaire, les élèves qui ont encore de la difficulté doivent s’inscrire au cours Français assurance, qui leur permet d’avoir deux périodes de français supplémentaires à leur horaire.
Les résultats des élèves démontrent que cette recette a fait ses preuves, affirme M. Ouellet. «Si on arrive à maintenir des résultats comme ceux-là, on va être content, ajoute-t-il. Parce qu’on sait que les élèves ont de plus en plus de difficulté.»[/size]

Admin
Admin

Messages : 21
Date d'inscription : 29/01/2016

http://educemploi.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum