Derniers sujets
Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier

Sondage

Qui êtes-vous ?

 
 
 
 
 
 

Voir les résultats


Travailler durant les études, une bonne idée?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Travailler durant les études, une bonne idée?

Message par Admin le Mer 10 Fév - 13:45

Par Mario Charette

Les jeunes qui ont travaillé durant leurs études ont acquis des compétences transférables qui les rendent ensuite plus employables.
Lorsqu’il leur est difficile de trouver un emploi, les jeunes ont le choix entre deux stratégies. Ils peuvent continuer leurs études et attendre une embellie du marché du travail ou chercher à trouver du travail le plus tôt possible, même avant la fin de leurs études. Quelle est la meilleure de ces stratégies?
Il semble que les jeunes Canadiens choisissent surtout de continuer leurs études et d’attendre avant de se présenter sur le marché de l’emploi. D’après une analyse récente produite par Statistique Canada, alors que 67,3% des Canadiens de 15 à 24 ans occupaient un emploi ou en cherchaient un de façon active en 2008, ils n’étaient plus que 64,2% à le faire en 2014. Toujours selon Statistique Canada, un nombre important de ces jeunes sont simplement retournés sur les bancs d’école et ont remis à plus tard la recherche d’un travail.
Les jeunes Canadiens avaient d’ailleurs utilisé la même stratégie après la récession de 1992, pendant laquelle l’emploi s’était terriblement détérioré. Entre 1989 et 1997, le pourcentage de jeunes actifs sur le marché du travail avait diminué de façon importante, passant de 71,2% à 62,5%. Or, durant cette même période, les établissements d’enseignement rapportaient une augmentation constante et importante de leurs inscriptions.
Les jeunes Québécois semblent, au moins en partie, préférer la deuxième de ces deux stratégies. Entre 2008 et 2014, la proportion de jeunes qui occupaient ou cherchaient un emploi n’a pas affiché de baisse importante. C’est qu’au Québec plus que dans le reste du Canada, les jeunes de 15 à 24 ans occupent un emploi pendant leurs études. Près de la moitié des étudiants à temps plein concilient ici travail et études, alors c’est le cas de moins de 40% d’entre eux dans les autres provinces.
Continuer ses études parce qu’il est difficile de trouver un emploi présente des dangers. La formation peut devenir un refuge qui empêche d’affronter l’apprentissage nécessaire, mais difficile, de la recherche d’emploi. Et lorsqu’on est assis sur les bancs d’école, il n’est pas facile d’acquérir certaines compétences essentielles que les employeurs recherchent, par exemple la capacité à travailler en équipe, à communiquer avec la clientèle, à résoudre des problèmes ou à bien gérer son temps.
Ces compétences peuvent néanmoins être acquises dans un grand nombre de situations de travail, et c’est pourquoi la deuxième stratégie, celle privilégiée par davantage de jeunes Québécois, m’apparaît meilleure que la première. Même si l’emploi occupé durant les études n’a rien à voir avec la formation suivie ou la carrière désirée, le simple fait de travailler et de se frotter aux exigences du marché de l’emploi permettra d’acquérir plusieurs de ces compétences transférables, qui s’avéreront utiles dans tous les emplois plus tard.
Il faut donc encourager les jeunes à occuper un emploi durant leurs études, surtout s’ils suivent un programme de formation dont les débouchés sont peu nombreux.

Admin
Admin

Messages : 21
Date d'inscription : 29/01/2016

http://educemploi.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum